Coup de gueule : album « La Cantadora – l’opéra impossible »

© DR

© DR

Louis est tombé sur une nouveauté classique par hasard.

Il s’agit d’un album intitulé « La Cantadora – l’opéra impossible » par Elizabeth Vidal. Visuel moderne, renfort de marketing, site dédié, clip promotionnel, single, le tout avec l’argument choc : « projet fou d’une artiste hors norme : la plus haute voix du monde ».

La soprano française reprend des airs lyriques et instrumentaux et apporte sa touche personnelle avec une orchestration contemporaine-pop et beaucoup de vocalises.

On ne va pas mâcher nos mots : c’est un massacre.

Musicalement cela n’a absolument aucun intérêt si ce n’est celui d’avoir la prouesse d’être extraordinairement agaçant. On se situe au-delà d’un mauvais album d’Arielle Dombasle couplé à une prestation du groupe démago-conservateur des Prêtres.

Tout le monde passe à ce jeu de destruction : Mozart, Vivaldi, Bach, Tchaïkovski…

« Retrouvez les plus grands airs incarnés comme jamais » nous prédit l’argumentaire commercial. Effectivement ! Personne n’avait osé atteindre un tel niveau de mauvais goût et de médiocrité.

Parfois, on ne comprend vraiment pas. Ce genre d’enregistrements nous donne envie de souhaiter l’effondrement du marché du disques.
C’est à la fois insultant pour les gens qui n’écoutent pas du classique et que l’on prend vraiment pour des attardés musicaux et pour les amateurs de lyrique qui doivent avoir l’impression qu’on leur jette une tomate gâtée au visage. On touche le fond.

Passons vite à autre chose et souvenons-nous plutôt des dernières sorties intéressantes.

Publicités

5 thoughts on “Coup de gueule : album « La Cantadora – l’opéra impossible »

  1. Il doit être jaloux ce gars-là. Serait-il au moins capable de faire des vocalises semblables. Surement que non. La critique est aisée, mais l’art est difficile.
    Faut vivre avec son temps mon pote……..

    • Cher Richard,

      « La critique est aisée mais l’art est difficile » absolument, nous sommes tout à fait d’accord 🙂
      Nous nous sommes laissés aller à une critique franche et peut-être excessive mais qui traduit notre vrai ressenti.
      Quant aux vocalises, elles ne suffisent pas à notre avis, à justifier un album entier.

      A très bientôt sur notre site !

  2. Super ce coup de gueule : il m’évoque les réactions (autrement plus virulentes) de tant d’opéras et concertos à leurs 1ères sorties… comme l’avenir a donné tort à bon nombre d’entre eux ! (votre article Traviata à Bastille).
    Elizabeth Vidal ose une autre voie avec sa voix. Louis, vous êtes le spécialiste que je ne suis pas, je ne vous ferai pas l’offense d’évoquer ces autres voies devenues grands classiques qui ont été descendues en flamme par les connaisseurs de l’époque parce qu’elles osaient sortir des canons. Toutes n’ont pas fini par gagner, certes.
    Moi qui adore me détendre avec le lyrique (ce qui surprend ceux qui n’aiment pas), j’aime la fraîcheur de cet album de La Cantadora (ce qui va surprendre Louis qui n’aime pas).
    C’est mon « vrai ressenti ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s