Plus lyrique la vie s42e79 : Coup de tramontane sur l’Opéra-Orchestre National de Montpellier

photos : ©  -[Eric]- - Flickr

photos : © -[Eric]- – Flickr

Précédemment dans « Plus lyrique la vie »
Depuis la disparition de Georges, rien ne va plus. Alors que Jean-Paul et René filaient le parfait amour, leur relation s’est rapidement dégradée jusqu’à leur séparation définitive et la fuite de René loin du Clapas pour réussir à se remettre de cette rupture haineuse. « J’aimerais quelqu’un qui ne confond pas un cor anglais avec un cor des Alpes » lancera-t-il rageur en claquant la porte de leur appartement commun. Et alors que Jean-Paul se retrouve seul, les gens autour de lui finissent par s’en détourner. Voisins, collègues, amis en commun avec René… Tout le monde lui tourne le dos. Oppressé par tout cet entourage qui ne se remet finalement pas de cette rupture douloureuse avec René, Jean-Paul est poussé au départ. George disparu, René parti, Jean-Paul conspué, qui saura reprendre la suite de la « surintendance » de la musique à Montpellier ?

Plus lyrique la vie s42e79

Alors que Jean-Paul rassemble ses affaires, les candidats à sa succession font leur entrée officielle dans la course. On vient de toute l’Europe ! Rennes, Nancy, Darmstadt et Lausanne. 5 candidats pour une seule place. Après plusieurs semaines de compétition deux candidats sont retenus avec un grand favori finalement annoncé comme étant le vainqueur : Alain Surrans sera donc le nouvel homme fort de la vie musicale et lyrique à Montpellier.
Mais alors que Jean-Paul tente de reconquérir le cœur de ses amis perdus dans un éditorial intitulé « j’ai pris seul la décision de partir » et qui ne dupe personne, coup de théâtre ! Et pourtant, Montpellier n’en avait pas besoin.
Alain Surrans décide finalement… de ne pas venir dans la capitale languedocienne déclarant par la voix de l’élu à la Culture de Rennes qu’ « il ne pouvait pas aller au bout de son projet à Montpellier ».
De là où il est le Président n’en a sûrement plus rien à faire mais on l’imagine ne pas pouvoir s’empêcher de lâche un tonitruant « Ha les cons ! ».

La comédie légère se transforme en tragédie grecque.

L’autre finaliste Valérie Chevalier profitera-t-elle du départ d’Alain Surrans pour prendre sa place? Jean-Paul a-t-il dit son dernier mot? Comment René réagit-il à tous ces revirements de situation?…

La suite au prochain épisode mais nous regrettons de devoir suivre cette (mauvaise) série.

Un autre résumé des derniers épisodes, à lire ici.

Advertisements

One thought on “Plus lyrique la vie s42e79 : Coup de tramontane sur l’Opéra-Orchestre National de Montpellier

  1. Ping : Le Bolchoï dans la tourmente | louisleclassique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s