Beethoven à l’honneur au festival de Verbier avec Louis Schwizgebel, David Kadouch et Adam Laloum

©  masha_ioveva - flickr

© masha_ioveva – flickr

Le festival de Verbier  fête cette année ses 20 ans ! Bon anniversaire Verbier !
Encore une fois, le festival fait très fort avec une programmation prestigieuse. Et dans cette dernière, on trouve l’intégrale des concertos pour piano et orchestre de Beethoven. Nous avons écouté le concert donné pour les trois premiers concertos avec l’orchestre du festival, Charles Dutoit à la direction et les pianistes Louis Schizgebel, David Kadouch et Adam Laloum. Le choix de la jeunesse et de la masculinité. Pari gagnant ?
Rentrons tout de suite dans le vif du sujet : Charles Dutoit est un peu lourd et manque le coche d’une certaine fluidité. Pas évident avec Beethoven, certes, mais un peu de légèreté aurait sûrement relevé la qualité exceptionnelle de ces concertos.
  • Louis Schwizgebel et le concerto pour piano n°1 en ut majeur op.15
Notre avis commence par un aveu. Nous ne connaissions pas Louis Schwizgebel. Nous apprenons sur son site que le jeune pianiste suisse, s’est déjà produit à Vienne, Londres, Zurich, Detroit… La saison 2013/2014 démarrera à Macao avec le concerto pour piano n°1 de Tchaïkovski. Il collaborera ensuite avec Ophélie Gaillard, Alexandra Soumm, Edgar Moreau… Longue vie à ce jeune soliste.
Ici à Verbier, son jeu est intéressant. Simple, juste, pertinent. Louis Schwizgebel fait preuve d’un vrai sens de l’interprétation et montre qu’il est capable d’avoir une palette de couleurs particulièrement large. Techniquement c’est parfait. Une vraie belle découverte.
  • David Kadouch et le concerto pour piano n°2 en si bémol majeur op.19
Notre avis sur ce jeune pianiste niçois est subjectif. Nous n’apprécions pas toujours sa manière d’aborder les grandes pages du répertoire.
Et dès les premières notes nous sommes agacés. Pourquoi faire humble et simple quand on peut en faire trop. David Kadouch gigote, lève les yeux, fermés, vers un ciel inexistant, contracte les épaules, se balance de gauche à droite… Nous détestons ces manies adoptées par trop de solistes. Mais, au-delà de la forme, force est de reconnaître que David Kadouch s’est indéniablement approprié le concerto. Au point que l’orchestre est ou semble être, plus léger. Beau défi que celui relevé par David Kadouch. Franchement, et nous sommes les premiers surpris à le dire, musicalement, il n’y a rien à redire à cette interprétation de David Kadouch. Pétillant et pertinent, le soliste fait mouche.
  • Adam Laloum et le fameux concerto pour piano n°3 en ut mineur op.37
Nous ne sommes forcément pas très objectifs avec Adam Laloum. Nous l’adorons. La conséquence de cette appréciation c’est que nous avons un niveau d’attente élevé…
Concernant le concerto pour piano et orchestre n°3 de Beethoven, l’une de nos versions de référence est celle, toute récente, de Fazil Say et de l’Orchestre Symphonique de la radio de Francfort. Forcément, la barre est haute. Adam Laloum, chute, trébuche, mais se relève. La cadence du premier mouvement permet au soliste de montrer toute l’étendue de son talent. La douceur du second permet également de confirmer la maîtrise pianistique. Malheureusement pour le reste, nous sommes déçus surtout dans le premier mouvement, sec, et qu’Adam Laloum ne semble pas avoir totalement apprivoisé. Ce qui continue de nous chagriner c’est le chef Charles Dutoit qui fait décidemment preuve d’une direction peu moderne, presque archaïque. Bon, pour Adam Laloum on se rattrapera en septembre avec son nouvel album consacré à Schuman.
Comme un film à la distribution alléchante et au scénario séduisant mais au rendu décevant, ce concert, de qualité indéniablement, nous laisse néanmoins un peu sur notre faim même si nous avons découvert Louis Schwizgebel et que nous nous sommes réconciliés avec David Kadouch.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s