Fastes et musique : Saint-Pétersbourg inaugure le Mariinsky II

© Pasha Kirillov - Flickr

© Pasha Kirillov – Flickr

Le Mariinsky ne suffit pas ? Démesure russe oblige, la ville impériale de Saint-Pétersbourg se dote d’un Mariinsky II. Gala d’ouverture le 2 mai dernier.

Pour cette soirée de gala, c’est Valery Gergiev qui a inauguré cette nouvelle salle. Et le 2 mai, c’est aussi l’anniversaire du chef qui fête en 2013 ses 60 ans. Classe comme fête d’anniversaire !

La nouvelle salle du Mariinsky II est une extension de l’historique Mariinsky. Les deux bâtiments ne sont séparés que par un canal, et sont reliés par une pont. Le passé et le présent ne font donc plus qu’un.
550 milions d’euros ont été nécessaires pour cette salle ultra moderne qui provoque critiques et commentaires. Trop chère et trop contemporaine, le Mariinsky II est parfois comparé à une grosse boîtes. Il faut dire que le prix est au final deux fois plus élevé que le budget initial. Quant à l’architecture, on ne discute pas du goût et des couleurs. L’acoustique par contre semble faire l’unanimité.

Un gala d’ouverture de prestige avec, en plus de la présence du président russe Vladimir Poutine qui déclare « Théâtre Mariinsky, je vous félicite », Anna Netrebko, Placido Domingo et Denis Matsuev. Une soirée extraordinaire avec un discours présidentiel rendant hommage au chef Valery Gegriev, des scènes de ballets, des extraits d’opéra mis en scène avec de lourds décors et des costumes très riches. De très grands moments avec les passages sur scène de Placido Domingo et Anna Netrebko qui ont encore une fois, prouvé leur suprématie vocale.

On s’amuse déjà beaucoup au Mariinsky II notamment quand Placido Domingo prend soudainement la direction de l’orchestre pour une scène des Noces de Figaro désopilante et pendant que la fosse d’orchestre remonte, histoire de montrer la modernité technique de la salle. Valery Gergiev offre une direction dynamique et juste tout au long du gala.

Plusieurs jours de festivités, orchestrés par Valery Gergiev, pour le démarrage de cette nouvelle salle. Après le concert d’inauguration c’est l’opéra Iolanta de Tchaïkovski avec Anna Netrebko qui a fait vibrer les murs tout neufs du Mariinsky II.

Bref, après le Bolchoï II de Moscou, l’Opéra Bastille de Paris, c’est désormais avec le Mariinsky II qui faudra compter sur la scène musicale internationale. Bravo à Valery Gegriev et à sa volonté de faire de Saint-Péterbsourg une place forte sur la scène lyrique et symphonique mondiale. Son investissement personnel, qui frise le nationalisme, permet de réaliser de grandes choses.

Souvenez-vous, Valery Gergiev, nous étions allés l’applaudir à Pleyel.

Publicités

2 thoughts on “Fastes et musique : Saint-Pétersbourg inaugure le Mariinsky II

  1. Effectivement cette soirée était d’une
    Qualité exceptionnelle.
    Savez vous si un DVD est en cours de réalisation pudique cette inauguration a été très bien filmée et diffusée par la chaîne MEZZO ?
    Merci
    BB

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s