La saison 2013/2014 à Paris : Théâtre des Champs-Elysées et Cité de la Musique

©  -Ola - flickr

© -Ola – flickr

On continue de fouiner dans les programmes de la saison prochaine. Après l’opéra de Paris et la Salle Pleyel, place aujourd’hui au Théâtre des Champs-Elysées et à la Cité de la Musique.

Alors, au bien nommé « TCE » que trouve-t-on. Du lourd aussi, un peu comme à Pleyel. Mais pourtant, on ne sait pas pourquoi, ça donne une impression de déjà vu. Surtout les récitals lyriques : Kaufmann, Villazon, Piau, Jaroussky… Bien sûr que tous ces noms sont prestigieux et sont gages de qualité. Mais on sait bien que ces concerts seront inaccessibles financièrement parlant et qu’en plus ce sont les mêmes têtes d’affiche que l’an dernier, et parions-le, que l’an prochain.

Par contre coup de coeur pour le retour du Jérémie Rhorer, mais cette fois à la tête du Philharmonia Orchestra, dans un opéra de Francis Poulenc avec à la mise en scène un homme que nous adorons et admirons : Olivier Py. On sait que Jérémie Rhorer prête une attention toute particulière aux voix. Et cette fois-ci il fait fort. En plus du « carré gagnant » prestigieux Sophie Koch-Patricia Petibon-Véronique Gens-Sandrine Piau, on retrouve Topi Lehtipuu. Coproduction Théâtre des Champs-Elysées / Théâtre de la Monnaie. On signe.

Autant les récitals lyriques nous déçoivent, autant du côté du piano il y a de quoi faire ! Et à des prix réalistes (loin des places de première catégorie à 140€).
Fazil Say bien sûr ! En tête de notre sélection. Le virtuose sera en janvier en récital avenue Montaigne. Au programme Mozart, Beethoven, Chopin, Stravinsky et Zimmermann. Oui tout ça. Vous hésitez encore?
Autre célèbre pianiste, Christian Zacharias, un peu plus rare sur les scènes parisiennes. Mozart et Schubert. Une valeur sûre, le pianiste a un légèreté et un pétillement dans son jeu qui vont parfaitement à Mozart.
Enfin, pour le piano évidemment, on va, on court, au récital de Bertrand Chamayou. Le pianiste français, qui a décidément bien le vent en poupe, offre au public parisien un récital entièrement consacré à… Schubert. En février 2014. Qui a dit que Louis était objectif ?

Pour finir, place à la musique baroque avec Fabio Bondi. Sans l’Europa Galante, l’ensemble qu’il a créé, juste accompagné de Kenneth Weiss au clavecin. Tout pour Bach. L’acoustique sèche du Théâtre des Champs-Elysées offrira à n’en pas douter, un écrin de choix pour ce concert du dimanche matin.

Et du côté de la Villette?
La Cité de la Musique et ses thèmes de saison… Toujours tout un poème. Et la saison prochaine ne fera pas exception : nature et artifices avec des noms de sous-thématiques tout aussi énigmatiques et rêveurs : montagnes, rêves, tempêtes et tremblements… Bref, dans le détail qu’est ce que ça donne? Un programme très très fourni, qui part un peu dans tous les sens, dans le bon sens du terme.

Dès les premières pages on marque une pause en découvrant le retour à Paris de la pièce d’Alexandre Astier « Que ma joie demeure » consacrée à Bach. La pièce, créée au Théâtre du Rond-point est un bijou de finesse, humour, jeu d’acteur…

Comme cette saison, les clés de la Cité de la Musique seront confiées à Alexandre Tharaud qui donnera plusieurs concerts en récital, avec orchestre, avec Dominique A… Explorateur de la musique Alexandre Tharaud a une finesse de jeu plus qu’agréable et une certaine simplicité dans l’interprétation qui n’a de cesse de nous séduire. On craque pour le récital consacré à Chopin et Schubert forcément irrésistible!

En avril on ira écouter par curiosité l’Insula orchestra de Laurence Equilbey avec Abdel Rahman El Bacha au piano pour un concert intitulé « Avis de tempête » avec Haydn, Field et Beethoven au programme. La formation fondée par Laurence Equilbey nous avait déjà intrigué au moment de sa création alors on a hâte de voir ce que ça donne!

Enfin avec les beaux jours qui, souhaitons-le, arriveront plus tôt l’an prochain, nous finirons la saison à la Cité de la Musique avec un concert « trois étoiles » et le Chamber Orchestra of Europe, dirigé par Semyon Bychkov qu’on aime beaucoup. Rigoureux et fougueux à la fois, sa direction est très appréciable pour son académisme et sa sensibilité. Avec lui Renaud Capuçon dont on pourrait dire la même chose. Le violoniste donne toujours l’impression que jouer du violon est très simple. Qu’on ne s’y trompe pas! Et au programme, l’Inachevée de Schubert, et le concerto pour violon n°2 de Mendelssohn. Entre autres. Vous hésitez encore?

Pour un panorama plus complet de la saison à venir, plongez-vous dans les saisons de l’opéra et de la Salle Pleyel!

Publicités

One thought on “La saison 2013/2014 à Paris : Théâtre des Champs-Elysées et Cité de la Musique

  1. Ping: Concert : Fête de la Musique au Théâtre des Champs-Elysées avec l’Orchestre de Rotterdam et Yannick Nézet-Séguin | louisleclassique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s