Hommage : Jérôme Savary

© downing.amanda - Flickr

© downing.amanda – Flickr

Hommage à un joyeux trublion, Jérôme Savary nous a quitté, à l’âge de 70 ans, des suites d’un cancer.

Il naît en Argentine, d’un père français et d’une mère américaine, en 1942. La famille est exilée par principe pacifique. Rien que la naissance de Jérôme Savary est tout un roman. Il s’installe très tôt à Paris puis repart, d’abord pour New York puis à nouveau pour l’Argentine.

A son retour en France c’est le début de la grande aventure du Grand Magic Circus et ses animaux tristes. Plus qu’une troupe, un mode de vie, une vision unique du spectacle vivant, du théâtre, de la mise en scène de l’amusement. Son ascension à la tête d’institutions se fait du Sud au Nord : avec l’arrivée de la gauche au pouvoir il dirige le Nouveau Théâtre Populaire de la Méditerranée à Montpellier puis Lyon, avant d’atteindre la capitale, le Théâtre National de Chaillot et enfin l’Opéra Comique. Il montera sa propre structure à Béziers, la Boîte à Rêves à la fin des années 2000.

Passionné par Offenbach, Jérôme Savary est pour Louis, le metteur en scène fou de la Périchole, des Contes d’Hoffmann et de la Vie Parisienne. Dans cette dernière œuvre, Jérôme Savary, à l’époque à la tête de l’Opéra Comique, redonne un coup de jeune à la pièce comme à l’institution. Plus jeune, plus fou, plus dynamique Jérôme Savary c’est le tourbillon du mélange, mélange des genres du cirque à l’opéra en passant par le théâtre classique, mélange des couleurs et des styles.

Avec Jérôme Savary le monde culturel perd un chahuteur, un clown, un vieux de la vieille qui a su rester jeune, un homme au cigare capable de se travestir, un directeur de théâtre prêt à monter Astérix ou Superdupont.

Faites sonner les cuivres et jouer la fanfare, pour un dernier salut à un grand personnage.

L’Opéra Comique, on vous l’a présenté souvenez-vous. 

Publicités

2 thoughts on “Hommage : Jérôme Savary

  1. Ping : Revue de presse : baroque à Marseille, El Sistema, Philharmonique de Vienne, Casadesus, Opéra de Paris… | louisleclassique

  2. Ping : Disparition : Sir Colin Davis | louisleclassique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s