Paris : les concerts du week-end

©  agaw.dilim - Flickr

© agaw.dilim – Flickr

Que voir, que faire, qu’entendre ce week-end ?

Il fait gris, il fait moche, Noël approche, vous n’avez pas envie de passer le samedi à vous faire bousculer dans les magasins. Nous avons sélectionné pour vous les événements musicaux du week-end.

Alors déjà, bonne nouvelle, ce soir pas besoin de sortir de chez vous. Vous n’avez qu’à vous installer confortablement devant votre poste de télévision et suivre en direct sur Arte, la diffusion de l’opéra Lohengrin de Wagner depuis la Scala de Milan. A la direction musicale, Daniel Barenboim. Dans le rôle de Lohengrin, Jonas Kaufmann. Rien que ça. Parfait pour bien démarrer le week-end non ?

Bon, le samedi, là vous devez sortir. Il y en a des choses à entendre ! Salle Pleyel pour commencer. Nelson Freire au piano interprète Schumann accompagné de l’Orchestre Philharmonique du Luxembourg avec à sa tête l’excellent Emmanuel Krivine. Le pianiste d’origine brésilienne, a un doigté léger et subtil. Il ravivera les couleurs de Schumann et vous réchauffera. L’orchestre s’illustrera aussi dans Mendelssohn et Strauss. Et vous connaissez notre affection pour Emmanuel Krivine, professionnel, sobre, élégant et précis. Convaincu ?

Sinon quoi d’autres… Cité de la musique, un concert beaucoup plus contemporain. Ravel, Webern, Stravinski… Il faut être amateur et connaisseur tout de même. Mais pourquoi pas. Un orchestre allemand, gage de qualité, qui vient directement de Francfort. Et surtout, au piano, un de nos chouchous : Alexandre Tharaud. Décidément le pianiste nous surprend. Après son album hommage au cabaret le Boeuf sur le toit et son travail sur le Groupe des six, le voilà qui continue son exploration de la musique du XXème siècle, lui qui s’est aussi illustré avec des enregistrements Chopin et Scarlatti.

Sinon, nous avons décidé de sortir un peu des sentiers tout tracés de la musique classique et de nous rendre au théâtre des Bouffes du Nord. Pourquoi ? Parce que samedi soir, les murs du théâtre nous réserve une petite pépite. Le groupe des Têtes Raides s’invite au théâtre et avec lui, les plus grands poètes pour réinterpréter de la poésie, accompagné d’un violon, entrecoupé des chansons du groupe.

Et dimanche, oui parce que dans un week-end il y a deux jours, nous avons aussi trouvé quelque chose. Il faut se lever, c’est en matinée.
Au Théâtre des Champs Elysées, un autre de nos pianistes chouchous : Bertrand Chamayou. Il sera en plus accompagné au violoncelle par Sol Gabetta, brillante musicienne, qui vient de signer un album intimiste et réussi avec Hélène Grimaud. Au programme : Beethoven et Rachmaninoff. S’il ne devait y avoir qu’une seule chose à faire ce week-end ce serait d’aller à ce concert. Le pianiste est formidable, le programme est prestigieux, la salle est superbe.

Encore beaucoup choses donc pour ces deux prochains jours !

Bertrand Chamayou, souvenez-vous…

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s