La valse des chefs : Lionel Bringuier à Zurich

© grl_schuss - Flickr

© grl_schuss – Flickr

Nous avons pris un peu de retard à vous en parler. Le jeune chef niçois Lionel Bringuier a été nommé directeur musical de l’orchestre de la Tonhalle de Zurich. Il prendra ses fonctions pour la saison 2014/2015. Il est actuellement chef associé au Philharmonique de Los Angeles auprès de Gustavo Dudamel. Il était pressenti pour le Philharmonique de Radio France. Bref, une carrière qui suit tranquillement son cours pour ce chef de… 26 ans.

Lionel Bringuier est carrément une fierté nationale dans le milieu de la musique classique. Tout le monde se l’arrache. Né et formé à Nice puis au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, il démarre ses études de direction à l’âge de 14 ans. Il est rapidement couvert de prix et multiplie les collaborations avec les plus grandes phalanges mondiales. Il prend ensuite la direction musicale de l’orchestre de Valladolid en Espagne avant de partir pour Los Angeles et maintenant pour Zurich. Un grand parmi les grands.

La jeunesse est à la mode dans les orchestres. Daniel Harding fut l’un des premiers. A 20 ans, il remplace Sir Simon Rattle dont il est l’assistant et à 23 ans il dirige au Festival d’art lyrique d’Aix-en-Provence. Aujourd’hui, à même pas 40 ans, il est parmi les chefs les plus demandés.
Gustavo Dudamel est bien sûr la référence en ce qui concerne les jeunes chefs. A 28 ans, il entre au Philharmonique de Los Angeles… Il représente aujourd’hui pour tout un pays un espoir et il est le symbole du mécanisme éducatif « El Sistema » dont bénéficient les enfants vénézuéliens.

Et il y en a d’autres : Tugan Sokhiev, Yannick Nézet-Séguin, David Afkham, Jérémie Rohrer…

Tous rendent hommage à la génération précédente à qui ils doivent tout : Boulez, Abbado, Haitink, Gergiev, Jordan… Chaque jeune chef à sa référence, son idole. Et le flambeau passe plutôt naturellement. Pour nous en tout cas, simple spectateur, le mélange est passionnant. La fraîcheur d’un jeune chef ne remplace pas ni ne singe la profondeur d’un Colin Davis. Au contraire, les deux approches se complètent.

La Tribune de Chicago vient d’annoncer que Riccardo Muti touchait un salaire de… deux millions de dollars. Et l’on sait que les chefs reconnus, ayant plus de 30 ans de carrière derrière eux, sont les vraies divas du milieu : caprices, exigences… Alors réjouissons nous pour Lionel Bringuier, souhaitons lui bonne chance à Zurich et espérons que cette nouvelle génération de chefs talentueux torde le cou à tous ces clichés.

Gustavo Dudamel, souvenez-vous on en a déjà parlé.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s