Lyon : la capitale tranquille

© FrenchHope – Flickr

Voilà bien longtemps que Louis n’était pas parti en week-end quelque part en France. Cette fois-ci nous nous sommes arrêtés dans la capitale des Gaules, Lugdunum, entre Saône et Rhône  : Lyon.

Deuxième ou troisième ville de France en nombre d’habitants selon les années, Lyon est une ville à taille humaine qui présente les avantages d’une grande ville sans les inconvénients. Entre Sud et Est, les influences sont diverses et donnent à la ville un charme unique en son genre. Alors on décide d’en profiter, on s’attable à la terrasse d’un Bouchon, on commande un communard (vin rouge + crème de cassis) et en attendant le saucisson chaud on feuillette les programmes culturels de la ville.

On commence par le très moderne Opéra de Lyon avec sa verrière, comme posée sur le bâtiment historique, signée Jean Nouvel. La saison a pour thème « pouvoir et tensions ». Nous sommes moyennement adeptes des thèmes de saison, en général trop flous, qui n’apporte rien et auxquels il est très facile de se raccrocher par des biais douteux. Mais bon. Nous avons sélectionné trois soirées. Dans l’ordre chronologique, l’opéra de Janaček, « La petite renarde rusée« . Le livret de l’opéra est du compositeur lui-même, l’histoire est plus que surprenante, et cette originalité nous attire. Ensuite, un opéra qui risque de faire beaucoup parler de lui, « Claude« , mis en scène par Olivier Py qu’on adore, et dont le livret a été écrit par… Robert Badinter d’après Victor Hugo. On n’en dit pas plus… Enfin, dernier spectacle sélectionné le récital de Diana Damrau. La soprano sera accompagnée non pas au piano mais… à la harpe  ! Tout en élégance.

Du côté de l’Orchestre National de Lyon et de l’Auditorium, que trouve-t-on  ? L’orchestre est malheureusement célèbre pour ses guerres internes mais qui appartiennent désormais au passé. Sa programmation recèle des trésors ! Nous avons eu beaucoup de mal à limiter notre sélection  ! Radu Lupu, Alain Altinoglu, Sol Gabetta, Grigori Sokolov… On ne sait plus où donner de la tête. On démarre par Boris Berezovski, qui, bien loin du cliché d’une école russe technique et froide, mettra sa douceur et son sens de l’interprétation au service d’une soirée qui présente la musique hispanique. Si nous ne sommes pas de grands amateurs d’Hélène Grimaud, nous irons néanmoins l’applaudir avec l’Orchestre Philharmonique de Londres, pour une soirée Beethoven au programme totalement irrésistible (ouverture de Fidelio, Concerto pour piano n°4 et Symphonie n°5!). Renaud Capuçon sera une autre des célébrités qu’on ira acclamer parce qu’on est sûr de la qualité de la soirée. Mozart et Elgar au programme avec à la baguette Sir Neville Marriner. Aucune hésitation.

Enfin, et cela mérite un paragraphe isolé, coup de projecteur sur une soirée musicale lyonnaise, un dimanche matin, Frank Braley s’attaque avec une pianiste de l’orchestre, au « Sacre du Printemps«  de Stravinsky dans une version pour deux pianos. Curieux, rare, avec le brillant Frank Braley au clavier, et un trio avec piano de Ravel pour démarrer la matinée, il est certain que nous nous sommes prêts à nous lever tôt un dimanche matin  !

Alors on le voit bien, rien qu’avec l’opéra et l’orchestre, nous avons beaucoup de choses à voir et entendre. Nous soulignerons toutefois deux autres programmations intéressantes. Tout d’abord celle de Piano à Lyon, qui fera venir dans la capitale rhodanienne la virtuose Yuja Wang parmi d’autres. Et enfin celle du Festival de Musique Baroque de Lyon à la programmation parsemée de pépites d’or dont une soirée avec Vivica Genaux, et une autre avec Max-Emmanuel Cencic.

Difficile de s’arrêter là ! Il y aurait mille autres choses à dire. Alors vite, rendez-vous à la bien nommée gare de Lyon, deux heures de TGV seulement entre les deux capitales.

La dernière fois nous étions allés à Dunkerque.

Advertisements

2 thoughts on “Lyon : la capitale tranquille

  1. Ping : Lyon : la capitale tranquille | revue de presse Auditorium-ONL au .... novembre 2012 | Scoop.it

  2. Ping : Au fil de l’eau, Tours en Touraine | louisleclassique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s