Insula Orchestra : les Hauts-de-Seine s’offrent un orchestre avec Laurence Equilbey à la baguette

© marsupilami92 – Flickr

Nouveau venu dans le paysage musical francilien. Insula Orchestra vient de voir le jour dans les Hauts-de-Seine.

Drôle d’idée, à l’heure de la crise, des restrictions budgétaires, il fallait être sacrément téméraire pour se lancer dans cette aventure. A l’origine du projet une femme que les mélomanes connaissent bien  : Laurence Equilbey. Grâce au financement du conseil général des Hauts-de-Seine, elle a pu se lancer dans cette nouvelle aventure.

Connue pour avoir fondé et dirigé le chœur professionnel Accentus, prestigieux ensemble vocal que tout le monde s’arrache, Laurence Equilbey est une touche-à-tout, une assoiffée de travail, d’excellence et d’expériences.

Insula Orchestra c’est une cinquantaine de musiciens, confirmés et plus jeunes, jouant sur instruments d’époque, oui «  encore  », il y a des modes. Laurence Equilbey est très précise quant au répertoire abordé qui va de la mort de Bach (1750) à la mort de Schubert (1828), «  du classicisme au romantisme  ». Et la chef continue dans la précision en spécifiant qu’elle compte monter quatre projets par an avec l’orchestre  : un programme sans chef (musique de chambre), un opéra, un oratorio, et un programme symphonique. A priori, la nouvelle phalange sait où elle va  !

Déjà des très belles choses de prévues  ! Pour l’instant très axée Mozart, la saison de l’Insula Orchestra démarre en cette fin d’année avec la Messe en ut mineur qui tourne dans tout l’ouest francilien (Boulogne-Billancourt, Versailles…) avec notamment Markus Werba (basse) que nous adorons et le chœur Accentus. Le début 2013 se fera autour d’un programme Mozart/Schubert qui lui tournera carrément en France, d’Aix-en-Provence à Paris et l’Île-de-France.

«  Insula c’est une région du cerveau qui sert à transformer les sensations en émotions  » (Laurence Equilbey).

En résidence à Boulogne-Billancourt, avant de rejoindre l’Île Seguin en 2017, souhaitons bonne chance et longue vie à Insula Orchestra  !

Tiens, Schubert, on vous en a justement parlé lundi !

Publicités

3 thoughts on “Insula Orchestra : les Hauts-de-Seine s’offrent un orchestre avec Laurence Equilbey à la baguette

  1. Ping: Insula Orchestra : les Hauts-de-Seine s'of...

  2. Ping: Revue du web : l’Orchestre de Paris dans le chantier de la Philharmonie et Insula Orchestra dans un centre commercial | louisleclassique

  3. Ping: Insula, Accentus, Equilbey : la nouvelle expérience Mozart | louisleclassique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s