Le Théâtre du Châtelet : la diversité au cœur de Paris

© roger4336 – Flickr

 

Place du Châtelet, le cœur de Paris. Deux salles se font face. D’un côté le théâtre de la ville et de l’autre côte de la colonne à la gloire des victoires de l’Empereur Napoléon Ier, on trouve le théâtre du Châtelet. Encore un monument que les parisiens doivent au Baron Haussmann  !

Le théâtre est situé sur l’emplacement du Grand Châtelet, forteresse qui servait de prison, détruite sous le règne de Napoléon Ier. C’est sous Napoléon III et à l’époque des grands travaux de modernisation de la ville de Paris, qu’est décidée la construction de cette salle. Été 1862, l’Impératrice Eugénie vient en personne inaugurer le théâtre Impérial du Châtelet, plusieurs années avant le palais Garnier. Avec 2500 places, c’est à l’époque le plus grand théâtre de Paris. Strauss, Tchaïkovski, Grieg viennent en personne diriger dans ce théâtre. Mahler y donne son premier concert en France  !

Pluridisciplinaire dès ses origines, le théâtre du Châtelet accueille aussi de prestigieuses compagnies de danse dès le début du XXème siècle. Les Ballets Russes de Diaghilev y rencontrent de très grands succès. Puis, bien entendu, le Châtelet s’illustrent dans l’opérette avec le succès qu’on lui connaît. Les productions de Broadway y sont donnés mais aussi le fameux «  Chanteur de Mexico  » avec Luis Mariano, plus de mille fois à l’affiche.

Quelques travaux de rénovation de la ville de Paris et c’est le théâtre musical de Paris qui rouvre ses portes en 1980. Lieu incontournable de la vie culturelle parisienne, le théâtre propose de la danse, de la musique classique, jazz, des récitals, opéras et opérettes, du théâtre… A la fin des années 1980, Stéphane Lissner dont nous vous avons déjà parlé puisqu’il prend la direction de l’opéra de Paris en 2015, finit d’apporter ses lettres de noblesse au théâtre qui reprend le nom de théâtre du Châtelet et qui accueille les plus grands metteurs en scène pour des productions lyriques brillantes.

Aujourd’hui, lorsque l’on survole la programmation du théâtre du Châtelet, on ne sait plus où donner de la tête. Concerts, danse, opéras… Il y en a pour tous les goûts. Du côté des orchestres, on va applaudir Sir Colin Davis en janvier qui dirige l’Orchestre National de France dans un programme Mozart/Sibelius. Nous Louis, adorons Karita Mattila, soprano finlandaise bouillonnante, entière et exceptionnelle. C’est notre coup de cœur de la saison.

Peu de productions lyriques cette saison. Un opéra de Kurt Weill toujours appréciable  ! On y court. Le deuxième spectacle lyrique est un opéra classique chinois. Bravo pour le défi et la diversité culturelle  ! Nous irons par curiosité et soif de découverte.

La dernière fois nous vous avions présenté l’Auditorium du Louvre. 

Advertisements

One thought on “Le Théâtre du Châtelet : la diversité au cœur de Paris

  1. Ping : Musique de la semaine : La Veuve Joyeuse de Franz Lehár (chanson de Vilya) « louisleclassique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s