Concert : le Philharmonique de Radio France et Jian Wang à la Salle Pleyel

© Eric Herot – Flickr

Vendredi dernier, Louis ne vous en a pas encore parlé, mais l’Orchestre Philharmonique était à la Salle Pleyel pour un beau programme Dvořák/Chostakovitch avec le violoncelle à l’honneur. Jian Wang était le soliste, et Myung-Whun Chung était remplacé par Ion Marin.

Jian Wang est un virtuose du violoncelle qui a commencé à apprendre à jouer de cet instrument dès l’âge de 4 ans. Il intègre l’université de Yale aux Etats-Unis en 1985 et démarre ensuite rapidement une carrière prestigieuse de soliste et chambriste.
Ion Marin est un grand chef à la carrière internationale. D’origine roumaine, aujourd’hui de nationalité autrichienne, c’est un habitué des scènes lyriques du monde entier. Il est également invité à diriger de grandes formations et a fondé le Philharmonic Sinfonietta Berlin, un ensemble de musique de chambre composé de musiciens du Philharmonique de Berlin.

La soirée démarre avec le concerto pour violoncelle et orchestre de Dvořák, œuvre en trois mouvements, plus abouti que les autres concertos du compositeur du point de vue de l’équilibre entre orchestre et soliste. Elle se poursuivra ensuite avec la Symphonie n°6 de Chostakovitch. La création de cette symphonie composée en 1939 avait déçu, le public s’attendait à une œuvre beaucoup plus monumentale en hommage à Lénine. L’œuvre, composée de trois mouvements, est profonde et lancinante et offre de multiples possibilités à l’orchestre.

Un concerto sans problème. Une belle direction de Ion Marin qui fait évoluer l’orchestre de manière très homogène. Musicalement complice avec le soliste, il accompagne le violoncelle sans jamais chercher à entrer dans une compétition infructueuse.
Un premier mouvement puissant et plaintif nous plonge directement dans l’ambiance. Les premières notes du violoncelles sont comme une gifle qui nous rappelle l’importance de l’œuvre. Peut-être quelques petites raideurs toutefois dans le jeu de Jian Wang mais on n’y prête pas attention.
Le second mouvement, tendre, parfois mélancolique, a des teintes beaucoup plus lyriques. On revient dans un monde de douceur avant de plonger dans le final de cette œuvre, toujours très coloré, simple et beau.
Vraiment rien à redire sur ce concerto. Tout est là, la maîtrise de la partition est impressionnante tant de la part de l’orchestre que du soliste. Une critique néanmoins : un certain manque de fraîcheur (pour ne pas dire folie).

En rappel, Jian Wang interprète une mélodie chinoise, composition d’un homme aveugle, qui a vécu toute sa vie dans la rue et qui a composé cette mélodie en souvenir de sa mère avant qu’il ne perde la vue. Forcément très personnel, le choix de ce morceau nous donne l’occasion d’avoir une relation plus intime avec le soliste autour d’une partition à la teinte asiatique, qui nous laisse rêveur.

Après l’entracte, place à Chostakovitch. La 6ème symphonie est parfois critiqué pour son déséquilibre entre le premier mouvement et les deux suivants. Mais c’est en même temps ce qui la rend attachante et intrigante.
Un premier mouvement lent, très lent, qui donne une impression de désolation, comme après un bombardement. L’orchestre est très bon dans la subtilité, toujours dirigé avec simplicité par Ion Marin.
Deuxième mouvement plus puissant, d’un coup, on imagine la cavalerie qui revient, la tempête qui approche. Très belle présence des bois.
Enfin, troisième mouvement plus ludique, et pourtant ce n’est pas un qualificatif que l’on prête facilement à Chostakovitch. Piquant, le chef dirige l’orchestre de manière très pertinente rendant l’œuvre très vivante.

A voir sur ArteLiveWeb ou Cité de la Musique Live.

Une belle soirée à Pleyel ! La dernière fois nous y avions entendu ça.

 

Advertisements

One thought on “Concert : le Philharmonique de Radio France et Jian Wang à la Salle Pleyel

  1. Ping : Mikko Franck succède à Myung-Whun chung à la tête du Philharmonique de Radio France | louisleclassique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s