Critique CD : Kathia Buniatishvili et Chopin. Un rendez-vous manqué

© QuinnDombrowski – Flickr

Louis termine la semaine avec le piano, encore une fois. Aujourd’hui, on a écouté le dernier album de Kathia Buniatishivili.

Alors après Liszt, la jeune prodige du piano s’attaque à Chopin et se fait accompagner de l’Orchestre de Paris et Paavo Järvi, décidément très présent cette semaine dans nos critiques.

L’album Liszt avait reçu un plutôt bon accueil. La dextérité et la technique maîtrisée de la virtuose faisant l’unanimité. Mais cette année cet opus consacré à Chopin n’a malheureusement pas le même écho et à juste titre.

Disons tout d’abord que Kathia Buniatishvili agace une partie des puristes. Belle, jeune, glamour… elle n’hésite pas à jouer son capital séduction. Mais bon, admettons, à la limite peu importe.
C’est une pianiste impressionnante qui a une technique parfaite et qui se donne à 100% sur scène et dans son travail. Puissance, dynamisme et énergie peuvent définir son jeu. A 25 ans, elle a déjà tout d’une très grande.

Hélas pour nous et pour Chopin, même les plus grands chutent, et du coup ils tombent de très haut. La virtuose d’origine géorgienne nous propose une version terriblement maniérée des œuvres sélectionnées. C’est fatigant, tout est très appuyé, alourdi. Elle grossit le trait de manière presque caricaturale cherchant soit à nous impressionner soit à exploiter au maximum une nuance au risque de la briser. Toute la liberté d’interprétation qu’offre Chopin devient un prétexte commercial, une subtilité de jeu un argument marketing.

Disons pour être plus partagé, que le concerto est un peu plus intéressant que le reste, l’œuvre étant, disons moins « délicate » que la ballade ou la marche funèbre, mais cela reste très grossier.

Vous l’aurez compris, nous n’avons pas beaucoup aimé cet album. On s’en doutait, nous vous en avions parlé à l’occasion de notre sélection des sorties CD de la rentrée.

Pour apprécier le jeu de Kathia Buniatishvili allez plutôt voir la vidéo du concert donné en Allemagne dont nous avons parlé ici.

(cet article vous a plus? rendez-vous pour voter pour les Golden Blog Awards!!)

Publicités

2 thoughts on “Critique CD : Kathia Buniatishvili et Chopin. Un rendez-vous manqué

  1. Ping : Critique CD : Alexandre Tharaud, le Bœuf sur le toit, plaisir et légèreté « louisleclassique

  2. Ping : Critique CD : Lang Lang, Chopin, moins pire que prévu « louisleclassique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s