Coup de tonnerre dans la Culture : suspension du projet de Centre National de la Musique

© jascha – Flickr

 

La Ministre de la Culture Aurélie Filippetti n’en finit pas de créer la polémique. Après avoir déclaré que sur Internet « rien n’est éditorialisé », la Ministre a fait une grande annonce dans un entretien dans le quotidien Le Monde, l’abandon du projet de création du Centre National de la Musique :

«  Nous n’avons pas réellement besoin d’un nouvel établissement public, qui nécessiterait, en plus des ressources existantes, 50 millions d’euros. Ce n’est pas possible actuellement.  »

Les médias se déchaînent. Le monde de la musique semble être unanime et réclame la création de ce centre.

Le projet a été amorcé sous la présidence de Nicolas Sarkozy. L’idée était de re-centraliser un secteur éparpillé des majors aux labels indépendants, en passant par le soutien à la création et surtout à la diffusion numérique avec notamment le développement de l’offre de téléchargement légal. Concrètement, la centre aurait concentré l’ensemble des aides financières au secteur. A l’époque le Président de la République presse les différents acteurs pour aller vite dans la mise en place de ce centre et finit par réunir l’ensemble de la filière.

De fait, la musique classique n’est qu’indirectement concernée par ce projet. Mais la création, la mise en place d’une véritable offre Internet sont des sujets qui concerne la musique dans son ensemble.

Véritable usine à gaz, si les grands objectifs de ce centre sont déterminés, les prérogatives et missions concrètes sont encore floues. Quels domaines seront privilégiés, quel sera le mode de fonctionnement, le budget, les leviers d’actions…? La comparaison la plus parlante, et celle d’avec le Centre National du Cinéma l’idée étant de faire la même chose pour la Musique ce que le CNC ne voit pas d’un bon œil, en cause les réduction de son propre budget. Mais soit.

La Ministre à nouveau au cœur de la tourmente est peut-être la première surprise de cette levée de boucliers pour la défense de la création du Centre National de la Musique et même si Bercy doit applaudir à l’annonce de ces abandons (d’autres projets comme la Maison de l’Histoire de France sont également suspendus) il sera intéressant de voir dans les jours qui viennent la réponse du gouvernement face à ces réactions en chaîne du secteur culturel.

Erreur de communication ou honnêteté franche, la Ministre a le mérite de secouer le secteur !

Concernant la musique, nous avions aussi abordé la question du mécénat, n’hésitez pas à poursuivre l’investigation.

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s