Vivaldi, le violon fou : les Quatre Saisons – l’Hiver

 

 

 

© Markusram – Flickr

Louis vous a sélectionné aujourd’hui un air très connu, très « relevé » voir carrément rock and roll (on a même vu des reprises hard rock de cet air, si si) : les Quatre Saisons de Vivaldi.

Mais les Quatre Saisons se sont quatre concertos pour violon et orchestre à cordes alors il a bien fallu choisir. Nous avons longtemps hésité : le Printemps et son introduction célèbre, l’Été et le thème de la tempête ou alors moins original l’Automne pour coller à la météo. Et bien non, Louis ce matin a craqué pour l’Hiver.

Quatre saisons, quatre concertos, avec chacun trois mouvements. Œuvre majestueuse, chaque concerto, chaque saison donc, est précédé d’un sonnet explicatif, servant à décrire la musique. Dans l’extrait que nous avons choisi aujourd’hui, le premier mouvement de l’Hiver, la poésie est la suivante:

« Trembler violemment dans la neige étincelante,
Au souffle rude d’un vent terrible,
Courir, taper des pieds à tout moment
Et, dans l’excessive froidure, claquer des dents »

A vous de retrouver dans la musique les thèmes du poème !

Utiliser la musique comme moyen d’illustrer la neige, le vent, le froid… Qui avant Vivaldi avait eu cette idée ? Formidable précurseur, Vivaldi avait déjà formalisé la forme classique du concerto et ses œuvres sont à la fois robustes, puissantes autant que lyriques et poétiques. Écouter les envolées rythmiques puis les solos plus lents. On a l’impression que le violon nous parle. Au XVIIème siècle, il préfigure déjà entre autres, le poème symphonique.

Antonio Vivaldi est un compositeur italien du XVIIème siècle, violoniste virtuose, il fut ordonné prêtre ce qui lui vaudra le surnom de « prêtre roux ». Prolifique, il a composé environ 50 opéras mais aussi de nombreuses sonates et concertos (plusieurs centaines), de grandes œuvres religieuses… Il mourut à Vienne dans la pauvreté et l’oubli en 1741. Il faudra attendre la fin du XIXème siècle pour que son œuvre soit redécouverte et le XXème siècle pour qu’elle soit à nouveau jouée en public !

En plus de la vidéo que nous vous avons sélectionné, nous ne résistons pas au plaisir de vous inviter à découvrir également la version des Saisons de Vivaldi recomposée par Max Richter que nous ajoutons sous l’interprétation faite par Nigel Kennedy

La suite de la promenade musicale avec la sélection de la semaine dernière c’est par ici.

Publicités

3 thoughts on “Vivaldi, le violon fou : les Quatre Saisons – l’Hiver

  1. Ping: Musique de la semaine : Mozart, le Concerto “Jeunehomme” « louisleclassique

  2. La vidéo et le lien vers la cité de la musique ne fonctionne malheureusement plus ! C’est bien dommage, j’adore les Quatre saisons de Vivaldi et l’Hiver est vraiment celle que j’aime le plus.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s