Fantasia : Mickey au service de la musique, le classique au service de Disney

© Express Monorail – Flickr

C’est l’été, pour Louis, c’est les vacances ce soir et jusqu’à vendredi prochain.

Pour fêter la fin de la semaine, et le début des congés pour certains, Louis vous propose un article léger et ludique au sujet de Fantasia.

Produit par les studios Disney en 1940, il ne s’agit pas d’un simple dessin animé. Ce film présente 7 séquences, comme 7 saynètes, chacune représentée par un morceau de musique classique. Parmi ces séquences la plus célèbre est bien évidemment celle de l’apprenti sorcier avec un Mickey Mouse qui découvre les forces de la magie, Harry Potter avant l’heure. Les dessins animés sont rythmés en fonction de la musique et les mouvements des personnages sont calqués sur la rythmique. On parle de visualisation musicale et c’est en ça qu’il s’agit plus que d’un simple dessin animé, l’idée étant de mettre la musique en image.

Les autres tableaux ont autant de raisons d’être célèbres mais n’ont pas de « guest » tel que Mickey. Arrêtons nous par exemple sur La Danse des Heures de Ponchielli. Dans ce court-métrage, des éléphants, crocodiles, autruches et hippopotames proposent… un ballet avec tuttu et pointes.

Le projet a été voulu par Walt Disney lui-même. A la base il ne souhaitait que faire le court-métrage « l’apprenti-sorcier » mais c’est en présentant son projet au chef d’orchestre Leopold Stokowski que ce dernier, très emballé par le concept, propose de faire plusieurs séquences musicales. Ils conçoivent alors une liste musicale puis les scénaristes de Disney montent les films.

Les airs musicaux sont ambitieux! Stravinsky, Moussorgski, Dukas… Et les dessins d’une grande qualité artistique et ludique.

Sorti en 1940 aux Etats-Unis, le film sort en 1946 en France. Il n’a pas pris une ride.

En 1999 sort Fantasia 2000, sur le même principe que le premier film. Rien à redire, le film est aussi une grande réussite mais l’effet de nouveauté et l’originalité du projet sont évanouis du coup la sortie du film est plutôt confientielle mais n’hésitez pas à aller voir Donald en assistant de Noé faisant monter les animaux dans l’Arche sur le son des marches d’Elgar, ou encore et surtout le retour de Stravinski dans Fantasia avec l’Oiseau de feu et une animation rendant hommage à Dame Nature.

De la vraie pédagogie, encore une fois, pour faire suite à l’article sur l’Ensemble Matheus.

Bon week-end, bonne vacances et à la semaine prochaine!

Advertisements

3 thoughts on “Fantasia : Mickey au service de la musique, le classique au service de Disney

  1. Ping : Le Théâtre des Champs-Elysées : temple musical de béton « louisleclassique

  2. Un bel article qui donne envie de retourner immédiatement à ses après midi d’enfance où l’on regardait émerveillés Mickey et ses balais évoluer sur l’apprenti-sorcier!!
    Merci pour cette madeleine de Proust 🙂

  3. Ping : Musique de la semaine : La Danse des Heures illustrée par Walt Disney dans Fantasia « louisleclassique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s