Strasbourg : l’ambition musicale et lyrique sinon rien

© .tungl – Flickr

 

Louis continue de vous décortiquer les programmations des villes de France.

Cette semaine on se penche sur Strasbourg. Pour commencer il faut d’abord souligner l’organisation musicale alsacienne.  L’Opéra National du Rhin, deuxième budget pour un opéra en France (très loin derrière Paris) est le premier opéra de France à avoir reçu une subvention du conseil régional. Aujourd’hui, l’opéra est « divisé » entre Strasbourg, Colmar et Mulhouse. Colmar pour toutes les activités de l’atelier lyrique, Mulhouse le ballet. Et les représentations jonglent entre ces trois villes.

Exceptionnelle organisation que celle de l’Opéra National du Rhin qui fédère tout un territoire, à l’échelle régionale, autour d’activités lyriques.

Et dans cette programmation, quelles sont les productions qui ont retenu notre attention?

Coup de coeur pour l’opéra de Janacek La Petite Renarde rusée, avec à la direction musicale le grand Friedemann Layer. On va bien sûr aussi voir Les pêcheurs de perles, parce que c’est toujours un plaisir d’écouter cette oeuvre et ici, on la redécouvrira avec les costumes de Christian Lacroix.

Egalement des petites pépites avec les concerts apéritifs. Massenet forever bien évidemment, pour le plaisir de réentendre les plus belles pages de ce compositeur romantique français. Mais également l’Heure Espagnole, court opéra de Ravel.

Et du côté de l’Orchestre Philharmonique de Strasbourg et son nouveau directeur musical Marko Letonja? L’ouverture de la saison donne déjà envie avec un programme ambitieux où se croisent Bartok, Ravel et Tanguy. On va bien évidemment au concert avec Evgeny Kissin dans un programme Grieg. Puis on court au concert avec Adam Fischer, chef coup de coeur, et au programme Les Saisons de Haydn.

Encore un programme ambitieux (Schnitke, Haydn, Pärt…) et cette fois John Nelson à la baguette, à voir et à entendre.

Nous nous arrêtons là, mais il y a beaucoup de choses encore! De manière générale la saison de l’orchestre est téméraire et originale, les grands classiques croisent les plus contemporains et on ne peut que saluer ces choix!

 

D’autres idées de week-ends? Nantes et Le Havre sont toujours possibles.

Publicités

One thought on “Strasbourg : l’ambition musicale et lyrique sinon rien

  1. Ping : Festival Musica : Strasbourg à l’heure de la musique contemporaine « louisleclassique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s