Les Noces de Figaro au Festival d’Aix-en-Provence

© campra – Flickr

 

La semaine lyrique continue !

Après La Bohème sur France 2 en début de semaine, on poursuit dans les grands classiques avec cette fois Les Noces de Figaro, hier soir sur Arte, en direct du Festival d’Aix-en-Provence. La distibution comptait notamment avec Patricia Petibon, dans une mise en scène de Richard Brunel, avec le Cercle de l’Harmonie et Jérémie Rohrer à la baguette.

Une représentation sans éclat particulier mais sans faute non plus. Les chanteurs sont bons, la mise en scène terne mais juste, Jérémie Rohrer électrique dans sa direction et ce malgré les difficultés acoustiques du théâtre de l’Archevêché.

L’histoire : Figaro serviteur du Comte, épouse Susanna servante de la Comtesse et nous suivons leur journée de noces. Le Comte est amoureux de Susanna, le page Cherubino est amoureux de la Comtesse… Bref toute la journée va être semée d’embûches et retournements de situation jusqu’à se terminer avec tous les chanteurs sur scène, dans un air célèbre et magnifique où les voix se rejoignent les unes après les autres pour finir dans une harmonie parfaite et reposante, concluant cette Folle Journée.

La mise en scène situe l’action dans un cabinet d’avocats d’affaires. On a l’impression d’être dans la série Mad Men, décor bourgeois, un peu coincé, dans les puritaines années 1960. Aucune originalité dans cette mise en scène, choisir un décor bourgeois est une solution de facilité pour cette oeuvre. Mais, même si on a déjà vu plusieurs fois les Noces dans cette configuration, il faut reconnaître que cela fonctionne.

On se concentre plus sur les voix du coup. De la même manière aucune originalité particulière avec même quelques faiblesses dans les seconds rôles. Patricia Petibon est efficace en Susanna mais sans éclat. Par contre félicitons Kyle Ketelsen qui incarne un très bon Figaro, avec puissance et solidité.

Enfin la direction de Jérémie Rohrer, chef mozartien en vogue (et à juste titre !), est dynamique est sautillante ! Seule ombre au tableau l’acoustique du théâtre qui gâche un peu les qualités du Cercle de l’Harmonie.

Un opéra loin d’être exceptionnel mais sans erreur qui permet de réécouter ce chef d’oeuvre sereinement.

Disponible sur arteliveweb.

Publicités

3 thoughts on “Les Noces de Figaro au Festival d’Aix-en-Provence

  1. Ping: Musique de la semaine : Mozart, Les Noces de Figaro « louisleclassique

  2. Ping: Coup de gueule : Berlingot, l’émission musicale de l’été sur France 2 « louisleclassique

  3. Ping: Concert : le Cercle de l’Harmonie aux Bouffes du Nord. Des mythes et des notes « louisleclassique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s