Crise à l’Opéra – Opéra National de Bordeaux, Opéra National de Montpellier

Opéra, Bordeaux, Montpellier, lyrique

© _Madolan_ – Flickr

Le petit monde feutré du secteur lyrique français, grande famille ou grand panier à crabes selon les dires des uns ou des autres, a été secoué ces derniers mois par deux scandales.

Le premier : le détournement de près d’un million d’euros des caisses de l’opéra de Bordeaux. Scandale quand on sait que c’est massivement les deniers publics qui financent les grandes maisons d’opéras (Etat, Régions, Communauté de communes…).

Le secteur lyrique a horreur qu’on fourre le nez dans ses affaires. Tout est affaire d’arrangements, tout est très politisé et sensible. Les dirigeants d’opéras doivent gagner la confiance des élus locaux qui financent leur structure. Il faut suivre un protocole assez strict, répondre aux demandes régulières des élus pour qui l’opéra est un équipement municipal, ni plus, ni moins, et qui ne manquent pas de le rappeler à des directeurs parfois trop sûrs d’eux et qui se comportent en roitelet.

Pour le quidam, un opéra est un vieux bâtiment au centre de sa ville qui ne sert à rien sauf à une élite qui profite d’équipements municipaux alors que lui a le sentiment de ne pas pouvoir y accéder.

Dans ce contexte, auquel s’ajoute la crise et l’austérité, le moindre prétexte est bon pour que la vindicte populaire se déchaîne sur des structures qu’elle juge vieillissantes et qui bénéficie d’un lourd financement public.

Ce genre de scandales reste exceptionnel. Mais pas tant que ça.

Alors que l’ancien « surintendant » de la musique René Koering était régulièrement attaqué sur son salaire exorbitant, le nouveau directeur l’Opéra et Orchestre National de Montpellier est aujourd’hui dans une très mauvaise passe. Pétition, mobilisation syndicale, blog… tout est bon pour attaquer et demander le départ de celui qui est d’abord venu à Montpellier pour mettre en scène (avec succès) des productions lyriques. Il a ensuite rapidement pris la direction de l’institution languedocienne suite au décès de Georges Frêche et le départ de Monsieur Koering.

Le manifeste est sans appel : « incompétence », « mépris », « harcèlement », « mise à l’écart »

Que penser de ce genre d’étalage ? Certes, Jean-Paul Scarpitta (puisqu’il s’agit de lui), l’ami des stars et notamment de Carla Bruni, est loin d’être un bon gestionnaire et cherche à faire de l’Opéra de Montpellier une pâle copie d’une salle parisienne à l’heure de la décentralisation et de l’ancrage régional des structures culturelles. Mais faut-il pour autant que les problèmes internes d’une structure culturelle publique fassent la Une des journaux au risque de décrédibiliser encore un peu plus les maisons lyriques ?

Finalement, c’est peut-être le mode de gestion des opéras et orchestres qui est à repenser. La création du statut d’EPCC (Etablissement Public de Coopération Culturelle) et d’EPIC (Établissement public à caractère industriel et commercial) a été un début de réponse et a mis fin au monopole du statut d’association loi 1901 (qui regroupait les petites associations locale ainsi que les grandes structures avec un budget de plusieurs dizaines de millions d’euros). Mais il est flagrant que ce n’est pas suffisant et que la modernisation et l’ouverture des maisons d’opéras ne sont pas terminées.

Plus d’infos:

Publicités

3 thoughts on “Crise à l’Opéra – Opéra National de Bordeaux, Opéra National de Montpellier

  1. Ping : Festivals de l’été (1/2): Montpellier, Aix-en-Provence, Orange « louisleclassique

  2. Ping : La crise à l’opéra de Montpellier, la suite « louisleclassique

  3. Ping : Parfum de scandale et grogne sociale : Bordeaux, Saint-Etienne et Montpellier | louisleclassique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s